mardi 9 février 2010

Michel Colucci.

J'ai des souvenir tres nets de Coluche. Je sais pas trop comment ca se fait, j'etais pourtant plutot jeune a l'epoque. Peut-etre trop pour comprendre la portee de ses sketchs.
Mais n'empeche qu'il me faisait rire malgrele serieux des sujets qu'il abordait.
Je serais curieux de savoir ce qu'un jeune de 18 ans pense de ses sketchs, aujour'dhui. Autant la mise en scene pourrait etre considere comme ringarde, mais comme les sujets sont toujours d'actualite (incompetence des politiques, racisme, immigration, chomage, chocs des generations et j'en passe), ca vaudrait le coup de voir les reactions, sans avoir peur de sortir du politiquement correct. Car a par Coluche, qui pouvait (ou pourrait aujourd'hui) commencer une vanne par "c'est l'histoire, d'un juif, d'un noir et d'un arabe", sans faire la une des journaux pour incitation a la haine.
Personne, PER-SON-NE, n'aurait oser dire de coluche qu'il etait raciste sans passer pour un debile mental. Il pouvait tout dire, tout balancer personne ne trouvait rien a redire.
Personne n'osait en tout cas.
Je pense que politiquement, et socialement, on a perdu beaucoup, nous Francais, ce 19 juin 1986.
A mon humble avis personne n'a jamais pu combler le vide (et je parle pas du cote artistique, mais bien uniquement du cote politique). Personne.
De ce que je connais de la societe Americaine apres bientot 6 ans, Il n'y a jamais eu de tel icone, ici. Le mec que tout le monde aime, qui ne choppe pas la grosse tete et qui continue malgre tout a denoncer franchement tout ca qui ne va pas.
Ceci dit, pour la deuxieme fois, je constate qu'il y a quand meme un mec aux US qui arrive a faire entendre le bon sens, toujours en jouant sur l'humour et la derision. L'annee derniere, il avait franchement cloue au pilori les branleurs de CNBC et leur so-called science de la bourse, mais alors d'une force...
Et jeudi dernier, il a remis le couvert en acceptant l'invitation de Bill O'Reilly sur Fox News.
C'est pas evident de faire le parallele avec le PAV Francais tant on parle la, de 2 antipoles de la culture TV US.
Mais force est de constater que pour reduire a zero l'argumentaire d'un extremiste, quelqu'ilsoit, franchement, et bin, jsuqu'a a maintenant, on a pas mieux fait que la vanne.
Et sans dire que Jon Steward est un Coluche Amricain des annees 2010, il a gagne toute mon estime (pour ce que ca puisse valoir, certes).

4 commentaires:

Loulou a dit…

On suit tous les soirs le Daily Show et c'est vraiment tres interessant...c'est just dommage que pour avoir des informations objectives et peu biaisee il faille aller sur Comedy...

ELLA a dit…

Malheureusement pour nous les français, il faut se lever à l'aube pour voir l'émission sur Canal Plus qui la diffuse depuis longtemps. On ne le regrette jamais et pour ma part, j'ai vraiment apprécié toute la période pré-électorale où il était particulièrement incisif !Il est très drôle et effectivement il y a peu d'humoristes qui peuvent rivaliser avec son impertinence... Quant à Coluche, en ré-écoutant ses émissions de radio ou de TV, on se dit qu'effectivement il ne ferait peut-être pas rire les plus jeunes, mais surtout il ne passerait ni la censure du PAF, ni des chaînes qui s'auto censurent volontiers et qui commencent à se la jouer à l'américaine (seins nus floutés, chasse aux clopes sur les affiches de cinéma etc..). Quelle misère !

pcarion a dit…

Que dire alors de Pierre Desproges qui a commence un sketch ainsi:

On me dit que des juifs se sont glisses dans la salle.
N’empêche qu’on ne m’ôtera pas de l’idée que, pendant la dernière guerre mondiale, de nombreux juifs ont eux une attitude carrément hostile à l’égard du régime nazi.


Encore possible aujourd'hui?

C'est Raoul a dit…

C'est parce que tu connais pas George Carlin! Il a pas grand chose a envier a Coluche.

Moi, aussi, je serais curieux de voir ce que la génération d'après en penserait.