samedi 10 juin 2017

But alors you are French?

Deplacement pro oblige, je suis allé en Allemagne la semaine dernière.
Retour en mode globe-trotteur, avec mon roller et mes bagages pesees au milligramme pres.

J'ai réussi a éviter le vol United que ma boite favorisait a regardant quasiment tout les jours les prix des vols Air France sur Google flights.
Voler sur Air France me permettait de passer par Strasbourg le week-end après la conf' pour aller retrouver la famille pour mes uniques retrouvailles de l'année, vu que moi, je vais rester au nid (comme en 2008, et oui: pas assez de vacances). Bref.
Faire XWG-CDG-SFO, c'est mortel. Limite meme mieux que faire CDG-SFO tout seul.
XWG c'est le code IATA de la gare SNCF de Strasbourg.
Non, j'ai pas bu!

Et c'est absolument genial:
1- tu fais pas la queue pour enregistrer tes bagages (Y'a carrément moins de monde a XWG qu'a CDG!)
2- ils enregistrent tes bagages! Donc qu'en arrive a CDG, c'est direction la porte d'embarquement!
3- t'as droit a une petite collation offerte (10 euros on wagon-bar)
4- tu prends le train! (j'adore le train)
Bref, je conseille.

Les Allemands m'ont scie. Ils parlent TOUS Anglais. OK, peut-être pas tous (j'ai pas parle a tout le monde, bien sur), mais tout ceux que j'ai rencontre et a qui j'ai demande quelque chose...
- Le gars de l'hotel. Normal.
- Le contrôleur du train DH (Trajet Aéroport de Frankfort -  Mannheim). Normal? disons que oui, meme si la zone est pas hyper touristique.
- Le chauffeur de bus. Euh... Normal?
- Le "technicien de surface" de l'aéroport... Surprenant. Et salvateur: sans lui je ratais mon train.
- Le serveur du resto encore ouvert a 3h du mat' après la gala...
Bref, "tous".

En comparaison, a mon arrivée tardive a Strasbourg, j'ai fait l'experience avec le réceptionniste de l'hotel... Bin il parlait pas Anglais... Du tout.

Flippant quand meme.


dimanche 7 mai 2017

Elle passera pas par nous.

"Ouf", j'ai envie de dire.

C'est pas passe loin.
Mais l'euphorie de la victoire n'a pas été longue.
Macron: 20 millions de votes,
Le Pen: 11 millions,
Absentions/Blancs: 16 millions.

27 millions de personnes -la majorité, donc- qui n'ont pas vote contre le Racisme.
Pour 11 millions d'entre eux, a la limite je pige... C'est coherent avec ce qu'ils sont.
Mais pour les autres 16 millions, je comprends pas. Et meme quand je lis leur explication, leur justification, je peux pas être d'accord.
Y'a rien de pire que le racisme. Putain.

Et meme si on est tranquille pour peut-être 5 ans (attendons les législatives, hein...), il va falloir accepter que le racisme est devenu tolerable dans notre société. Pass'que clairement, les résultats de cette election montrent que plus de la moitié de la société ne veut plus le combattre.


vendredi 5 mai 2017

House Hunt 2/3

La premiere maison qu'on a visite etait pas mal, mais deja au-dessus de notre budget.
Mais c'etait la premiere, donc perso, elle m'a un peu marque.
Je lui ai trouve PLEIN de defauts.
A posteriori, elle etait franchement pas mal en fait. Surtout pour le prix. Mais au final elle est partie dans les $900k. Un truc de ouf.
Le meme jour on a visite une autre maison sur laquelle on a bien accroche. Mais c'etait une short sale*, ce qui rendait les choses un peu compliquees.
Notre agent nous a donc conseille de continuer de regarder ailleurs le temps de comprendre ce qu'il en etait.
Y'avait aussi cette petite bicoque pres de China Camp. Mignonne comme tout. Elle nous a vachement plu. Au point qu'on a essaye serieusement de l'avoir. Proposee a $619k, on la trouvait, en bons specialistes**, sur-evaluee.
Mais elle nous plaisait bien. Et je me retrouvais a 5 min en velo de mes sentiers de VTT. Pratique.
Alors, on s'est dit qu'avec $630k c'etait dans la poche.
Hahaha. Les guignols... "Sur-evaluee".
Elle est partie a $706k.
On etait sur le cul.
On a meme pris un sacre coup au moral en fait.
Pass'qu'elle etait bien certes, mais quand meme petite. J'avais vraiment vu ca comme un achat a court terme, pour 3 ou 4 ans. tres vite elle aurait ete trop petite.
Mais du coup se faire bananner pour un truc sub-optimal, ca a sacrement attque notre confiance...
C'etait pas plus mal, il faut avouer.
Le deuxiemme echec cuisant a ete pour une baraque avec les pieds dans l'eau. Sympa comme tout. Acces a la Bay via un petit canal... Sympa.
En zone inondable par contre. On peut pas tout avoir.
En fait on s'est meme dit qu'on avait plus de chance de gagner en misant sur des baraques pas parfaites... Mise en vente a $699k ca restait dans nos moyens, a conditions de se serrer la ceinture. On passait clairement au-dessus de notre zone de confort.
Mais a 5 semaines du déménagement, il fallait faire quelque chose.

On a tente $750k, je crois.. tout ce qu'on pouvait mettre sans taper dans les réserves de secours.
Elle est partie a $805k. On etait loin du compte, comme le découvrira notre agent quelque jours plus tard:
Here's what I found out...
  • We were the 3rd highest of the offers, but two were considerable higher than ours (I don't know by how much).
  • The other offer also did not have a loan contingency.
  • They were getting financing but were also putting 50% down.
  • They did not have any appraisal contingency.
  • They had a short escrow period- 21 days to close.
Considering those factors, we really did the best we could. When putting 50% down it is much easier to close a loan and you are not as restricted because if you have such a low loan to value you can adjust the loan amount to compensate if the property doesn't appraise.

Voila.
Alors non seulement on etait a la ramasse au niveau de l'offre, mais en plus on se retrouvait a lutter contre des mecs qui mettaient $400k cash, sur la table...C'est la derniere maison qu'on a visite avec les enfants. C'etait trop dur pour eux. A chaque fois decouvrir une maison, la visiter, s'imaginer dedans... pour apprendre 3 jours plus tard que 1- ca serait pas notre maison, 2- il faudrait recommencer la semaine d'apres, 3- que mathematiquement, il restait que 4 week-ends avant de devoir aller... ou savait pas trop ou...

Chaud.
P'titPiou et Pioupiou sont partis en France tout les 2, avec la promesse qu'a leur retour, on habiterait une nouvelle maison.

Il nous restait maintenant 32 jours pour finir les cartons, trouver une baraque, la financer et demenager.
Facile.
Mais la priorite du moment, c'etait surtout de se sortir le moral du fond de nos chaussettes...



*: Une Short sale, c'est une maison qui est en gros est vendue en-dessous de sa valeur. Une des raisons les plus courantes qui pousse a un proprio a vendre sa maison comme ca, c'est qu'il peut plus payer les mensualites.
C'est pour ca que souvent, la maison est aussi "bank owned": les proprio ont arrete de la payer, la banque les a vire et essaie maintenant de se débarrasser de la maison de la facon la plus sure possible.
Ce qui ne veut pas forcement dire au meilleur prix! Ce qu'ils cherchent en general c'est une vente assurée. Par exemple, quelqu'un qui va acheter la maison AS-IS, c'est-a-dire "dans l'etat", et sans possibilité de recours (le fameux "appraisal contingency").
Autant vous dire que ca signifie aussi que cet acheteur va payer une bonne partie cash (quelle banque financerait entierement une maison qui a pas ete inspectée?) pour limiter le risque de la banque fournira le pret...

lundi 24 avril 2017

L'acceptable horreur.

Je lisais un des posts de l'Affreuse sur FesseBouc qui m'a fait réalisé un truc: P'tain on est presque tous content d'avoir un duel Macron/Le Pen pour le second tour.
J'avoue, j'ai tellement eu peur d'avoir un duel d'extrémistes que au final, la passage de Macron a été une bulle d'air qui m'a fait oublie un truc quand meme super flippant: 15 ans après, le FN est de retour au second tour de la présidentielle...
Et avec un score a plus de 20%. Le vieux porc n'a pas dépassé les 1/5emes.
En 2002, honnêtement personne de mon entourage votait FN.
J'en suis sur.
Aujourd'hui, j'ai regarde mes friends sur Facebook, justement, et après une honnête analyse, je dois reconnaitre que j'ai des doutes pour 2 ou 3 d'entre-eux.
Pas des amis proches.
Personne proche du centre de gravite, mais quand meme.

C'est quand meme flippant.

En attendant, je vais retenir ma respiration jusqu'au 6 mai.
Au cas ou.
On sait jamais.
J'ai deja vu l'impensable.
Je le vis encore meme.
Chaque jour.

jeudi 23 mars 2017

House Hunt 1/3

Quand la proprio nous a annonce qu'elle rentrait, on etait chez Mafalda, au Montana pour les fetes de fin d'annee.
Franchement, ca nous a fait ni chaud, ni froid. On avait 7 mois pour demenager, 2 boulots stables, on voyait vraiment pas de probleme a l'horizon sauf peut-etre d'avoir a faire le tri dans notre foutoir.
D'ailleurs on a meme pas commencer a regarder nos options avant la mi-Mars...
C'est a ce moment que le stress est monte d'un cran: Il n'y avait aucune location dans nos moyens a l'horizon.
Ca nous a force a revoir la definition de nos "moyens". Pass'qu'a l'epoque on profitait quand meme bien de notre pouvoir d'achat: voyages, moto, voiture, on avait pas de probleme a payer les factures et les extras car le loyer qu'on payait nous le permettait. C'est en regardant le marche qu'on a realise qu'on avait vraiment un bon deal.
Et qu'avec la proprio en Floride, on avait echappe a l'augmentation annuelle des loyers qui a assomme tout le monde dans la Bay Area entre 2010 et 2013.
En gros, il n'y avait rien d’équivalent, meme en allant plus au nord, pour moins du double de ce qu'on payait deja... Je suis serieux. Je parle de loyers oscillant entre $4000 et $5000*.
Apres un rapide calcul, y'avait pas photo: fallait acheter.
Alors je sais pas si vous vous rappelez de notre premier contact avec le milieu de l'immobilier et de son financement, mais moi oui. Donc quitte a se faire plumer, autant savoir ce qui allait nous etre proposer dans la categorie "raisonnable"**.
On a donc commencer a visiter des maisons les week-end (les fameuses "open-house"), en commençant par le bas de l'echelle des prix.
Et bin c'est "petit" ce qu'on trouve en bas de l'echelle.
2 bedrooms, ca allait pas suffire, surtout avec Pioupiou qui commencait a grandir: il allait falloir lui donner sa chambre.
Donc on a commence a regarder les 3 bedrooms... et clairement ca voulait dire regarder plus attentivement les finances. Pour eviter de se faire trop mal au yeux, la premiere chose qu'on a fait c'est de se faire pre-approved. Comme la derniere fois, il s'agissait donc de savoir combien une banque accepterait de nous financer.
Le concept est assez simple: ils regardent combien tu gagnes, combien tu peux mettre en cash sur la table (le downpayment), et comment-t'es-bon-a-rembourser-tes-dettes (le credit-history).
En bon Francais d'origne, on a aussi modifier le "combien tu gagnes" par le "combien on veut payer max par mois".
On s'est donc retrouve pre-approved pour environ $600,000.
Pas mal, hein?
Franchement on etait confiant... Ca allait etre plie en 3 semaines...

Les naïfs...



*: ah oui, on touche des beaux salaires en Californie, mais tout part dans le logement. Tout.
**: comprendre "qu'on peut se payer"***
***: comprendre "payer ses mensualités ET continuer a bouffer!"

vendredi 10 mars 2017

Fan de.

Vous vous êtes deja demande ce que vous feriez en face d'un gars -connu- que vous pouvez pas blairer?
Je m'etais pose la question pendant ma these, a Orsay.
Je sais plus pourquoi exactement, mais c'était a une manif sur le campus d'Orsay.
Je sais pas ce qui m'a pris. Je sais meme pas ce que je foutais sur place.
Y'avait une équipe de M6 qui filmait la "foule" d'enseignants chercheurs qui manifestait leur mécontentement devant le bâtiment du doyen de la fac.
Ok, a mon avis vous vous rendez pas compte de la gravite du truc...
Vous avez deja une manif de chercheurs?
C'est simple, deja, les CRS, c'est pas des CRS, c'est juste des flics.
Avec des casques.
Portes a la ceinture.
Et les manifestants, c'est... une foule de... 30 personnes. Max.
Mais bon bref.
Je m'en souviens, meme les journalistes se faisaient chier.
Et la je sais pas ce qui m'a pris: je suis allé voir l'équipe de M6. Peut-etre un peu a cause de Severine Ferrer*... qui sait.
Mais bon... Et la je leur sors: "he, ca vous dirait de voir a quoi ressemble un labo de recherche Français"?
La gueule de la journaliste...
Je vous jure.
C'était limite théâtrale.
"bah euh oui... mais euh... c'est ou???"
Donc, je les ai emmené dans mon labo.
Et je leur ai montre le pire de tout.
Ok, pas Fair-Play, mais bon, parfois un petit mensonge peut servir une grande cause...
Et Roberta s'en souviendra, je les ai emmené dans ce qu'on appelait la "bande de Gaza"...
Le pire endroit du labo...
Normes de sécurité: zero.
Peinture blanche: zero.
Temps passe a travailler dans cet endroit: zero.
Mais bon il existait.
Et des gens y allaient.
Bref.
Moi, j'ai toujours pense qu'un peu de mauvaise foi ne faisait pas de mal**.
Bref, ca a été mon comment de gloire: "p'tain le Piou, j'te vu a la tele", "quand meme, il fallait que tu leur montres ca?"
Rien-a-fout', moa: J'étais en mode Don Quichote.

Et aujourd'hui, je vois ca.
Et franchement je me dis, le mec, c'est un hero.

Le gars il a eu 3 secondes.. Max... Pour penser a ce qu'il allait faire et Dire.
Et ZERO seconde pour penser a ce qu'il allait avoir a assumer.
Et c'est FACILE de le soutenir maintenant.
Mais quand on y pense, le mec, il y est alle tout seul.




*: qui va très bien apparement...
**: Et oui: j'ai pense a poursuivre an justice les Républicains (US et Français) pour plagiat, mais bon: J'avais d'autres trucs sur le feu a ce moment la.

lundi 6 mars 2017

100


Je pensais sincèrement avoir plus de chose a dire que ca. Mais la verite, c'est que depuis 100 jours, chaque matin, a la lecture des news, je reste sans voix.

Sans dec', y'a pas eu une journee ou j'ai pas hallucine... Sur ce qu'il dit, sur ce que son equipe sort ou fait, et enfin sur ses tweets.
P'tain, ses tweets...
J'avais hésité a le "suivre", mais en fait c'est inutile, chacun de ses tweet sont systématiquement repris par la presse a chaque fois tellement ils sont... incroyables. Le dernier en date, le coup du wire typing est excellent... surtout quand on realise d'ou vient le fond de l'histoire...

En fait ca me rappelle un peu les films d'espionnage ou pour savoir qui est l'espion, tu balances plusieurs fausses infos a plusieurs personne, puis tu attends de voir laquelle sort en premier pour identifier la taupe.
Facile.
Bin la avec le 45, c'est pareil, mais avec les journaux. Il suffit juste de lire les conneries qu'il peut sortir puis de comparer avec la une des journaux genre Fox News ou Breitbart, pour savoir quel journal il a lu avant son tweet.
Ca marche a tout les coups.
Ceci dit, je dois lui reconnaître une certaine intelligence: on ne parle tous que de ca.
Et pendant ce temps... Bin... En fait, rien ne se passe... Ou alors on a l'impression que rien ne se passe.
Je vais pas aller jusqu'a dire que les expulsions d'illegals c'est rien, mais honnêtement je m'attendais a pire que ca.
En fait tout ce qu'il a vraiment essaye de faire s'est heurte soit aux juges, soit aux membres de son parti. Y'a eu beaucoup de bruit a chaque fois (Le "mur", l'ACA repeal, les interdictions d'entrees sur le territoire), mais au final, rien n'a ete fait. Pour un mec qui clamait etre un "doer"...
En fait, ca me rappelle ce manager de production que j'avais rencontre au debut de ma carrière dans l'industrie... Le mec, je le voyais tout le temps courrir. Toujours entrain de proposer des idees, des projets... Mais il n'a jamais rien pondu ou realise d'important.
En fait, il foutait rien.
Que du bruit.
Que du vent.
Ca a marche un moment, remarquez. Mais a la fin, il s'est fait virer.

Ca serait franchement nickel. Qu'il se fasse virer.
Et qu'il continue a rien foutre d'autre que de tweeter. A la limite c'est le plus important.