jeudi 21 septembre 2017

House Hunt 3/3

Franchement a 4 semaines du déménagement en terre inconnue, on avait plus temps de suivre les regles.
On a donc commence a courir apres plusieurs lièvres a la fois.
Meme s'il parait que ca se fait pas.
Rien-na-fout'.
Le truc c'est qu'on a vite compris que si on suivait les regles on pouvait faire que 4 offres (une offre sur une maison par semaine). Donc on a fait plusieurs offres en meme temps.
On a aussi continue a faire le forcing sur la short-sale de Coleman, mais sans trop y croire: la banque etant pas vraiment pressee de vendre (me demandez pas pourquoi, on cherche toujours a comprendre...).
Donc rebelote sur tout: nouvelles offres, nouvelles inspections, attentes...et toujours nada.

Le dernier week-end de Juin, on a visite 3 baraques. Dans l'ordre:
- Une bien mais loin.
- Une merde.
- Une bien mais super pres de la 101.

La bien etait vraiment pas mal. Avec un grand jardin et au calme.
Mais loin.
Ceci dit, a ce moment-la, on faisait pas la fine bouche.
Elle nous ait passe sous le nez pour quelque dizaine de milliers de dollars.
Aucun regret ceci dit: on avais vraiment mis TOUT ce qu'on avait.

On a rien tente sur la merde. C'etait vraiment une merde.
On y est reste 2 minutes.

Et on a fini par celle pres de l'autoroute... vu qu'elle etait sur le chemin du retour.
Elle avait aussi pour elle d'avoir ete sur le marche pour pas mal de temps apres qu'une vente aie capote...
Pas moche.
Plutot sympa meme:

Avec un chouette jardin:

Une cuisine toute neuve:

Et des peintures toutes neuves aussi:

En fait, tout etait neuf.
Cette baraque, c'etait un flip. Le proprio l'avait achete dans un sale etat et l'avait completement retape.
Avantages:
- tout est neuf
- la maison est dispo immédiatement.
Désavantages:
- personne n'y a vecu, donc les petites merdes on jamias ete identifiees (robinets qui marchent pas bien... isolation pas au top...)
- c'est que du bling-bling: le lave-vaiselle et la cuisinière chromee, c'est bien joli, mais c'est du premier prix... donc pour ca comme pour le reste: impossible de savoir si on aurait pas a tout refaire dans les 2 ans...
Et puis bon elle etait quand meme super pres de l'autoroute. Et mine de rien ca s'entendait, surtout dans le jardin ou fenetres ouvertes.
Mais y'avait la clim, de super bonnes fenetres isolantes... Et elle nous plaisait bien.
Et on etait presse.
Donc on a aussi fait une offre.
Et le soir notre agent a recu ca:

Le plus fou dans tout ca, c'est que le mec a meme pas negocie le prix.
Il etait content avec notre offre.
C'etait regle.
Apres inspection, on arrivera meme a baisser le prix de $20,000 pour pouvoir refaire le toit.

On apprendra bien apres, qu'en fait, le mec devait partir en vacances en France pour demander sa copine en mariage, 2 semaines plus tard.
Il FALLAIT qu'il vende sa baraque avant la mi-juillet. Et apres la transaction ratee quelque semaines auparavant, il voulait absolument pas faire dérailler cette vente.

Des acheteurs desesperes. Un vendeur flippe.
Ca pouvait que bien se passer.
Et bin meme si on le savait pas encore, on avait juste fait le moins stressant.
Et oui: 'restait a finaliser les papiers... et le décrocher le prêt!

Et ca, ca ete un vrai cauchemar!
Mais a ce moment la, on le savait pas.
On a respire un grand coup.

3 commentaires:

Louis a dit…

C’est cool que t’ai trouvé! On vient de franchir le pas aussi nous, c’est le meme delire ou pire dans la South Bay

Aerudy a dit…

Ca a du etre super stressant. Je n'ose imaginer. Deja rien que la recherche. Je suis curieuse de savoir comment ca se passe pour ces questions de prets immobilier aux US. C'est sympa de continuer a donner des nouvelles sur votre blog. Ayant goute a la vie a Berkeley pendant 6mois l'année dernière, j'avoue avoir tres envie d'y retourner. Meme si les frais de Daycare et de sante sont exorbitant.

Anonyme a dit…

Avec ce qu'il se passe en californie, se serait bien de nous donner de vos nouvelles. J'espere que tes proches et toi soyiez en bonne sante.