vendredi 5 mai 2017

House Hunt 2/3

La premiere maison qu'on a visite etait pas mal, mais deja au-dessus de notre budget.
Mais c'etait la premiere, donc perso, elle m'a un peu marque.
Je lui ai trouve PLEIN de defauts.
A posteriori, elle etait franchement pas mal en fait. Surtout pour le prix. Mais au final elle est partie dans les $900k. Un truc de ouf.
Le meme jour on a visite une autre maison sur laquelle on a bien accroche. Mais c'etait une short sale*, ce qui rendait les choses un peu compliquees.
Notre agent nous a donc conseille de continuer de regarder ailleurs le temps de comprendre ce qu'il en etait.
Y'avait aussi cette petite bicoque pres de China Camp. Mignonne comme tout. Elle nous a vachement plu. Au point qu'on a essaye serieusement de l'avoir. Proposee a $619k, on la trouvait, en bons specialistes**, sur-evaluee.
Mais elle nous plaisait bien. Et je me retrouvais a 5 min en velo de mes sentiers de VTT. Pratique.
Alors, on s'est dit qu'avec $630k c'etait dans la poche.
Hahaha. Les guignols... "Sur-evaluee".
Elle est partie a $706k.
On etait sur le cul.
On a meme pris un sacre coup au moral en fait.
Pass'qu'elle etait bien certes, mais quand meme petite. J'avais vraiment vu ca comme un achat a court terme, pour 3 ou 4 ans. tres vite elle aurait ete trop petite.
Mais du coup se faire bananner pour un truc sub-optimal, ca a sacrement attque notre confiance...
C'etait pas plus mal, il faut avouer.
Le deuxiemme echec cuisant a ete pour une baraque avec les pieds dans l'eau. Sympa comme tout. Acces a la Bay via un petit canal... Sympa.
En zone inondable par contre. On peut pas tout avoir.
En fait on s'est meme dit qu'on avait plus de chance de gagner en misant sur des baraques pas parfaites... Mise en vente a $699k ca restait dans nos moyens, a conditions de se serrer la ceinture. On passait clairement au-dessus de notre zone de confort.
Mais a 5 semaines du déménagement, il fallait faire quelque chose.

On a tente $750k, je crois.. tout ce qu'on pouvait mettre sans taper dans les réserves de secours.
Elle est partie a $805k. On etait loin du compte, comme le découvrira notre agent quelque jours plus tard:
Here's what I found out...
  • We were the 3rd highest of the offers, but two were considerable higher than ours (I don't know by how much).
  • The other offer also did not have a loan contingency.
  • They were getting financing but were also putting 50% down.
  • They did not have any appraisal contingency.
  • They had a short escrow period- 21 days to close.
Considering those factors, we really did the best we could. When putting 50% down it is much easier to close a loan and you are not as restricted because if you have such a low loan to value you can adjust the loan amount to compensate if the property doesn't appraise.

Voila.
Alors non seulement on etait a la ramasse au niveau de l'offre, mais en plus on se retrouvait a lutter contre des mecs qui mettaient $400k cash, sur la table...C'est la derniere maison qu'on a visite avec les enfants. C'etait trop dur pour eux. A chaque fois decouvrir une maison, la visiter, s'imaginer dedans... pour apprendre 3 jours plus tard que 1- ca serait pas notre maison, 2- il faudrait recommencer la semaine d'apres, 3- que mathematiquement, il restait que 4 week-ends avant de devoir aller... ou savait pas trop ou...

Chaud.
P'titPiou et Pioupiou sont partis en France tout les 2, avec la promesse qu'a leur retour, on habiterait une nouvelle maison.

Il nous restait maintenant 32 jours pour finir les cartons, trouver une baraque, la financer et demenager.
Facile.
Mais la priorite du moment, c'etait surtout de se sortir le moral du fond de nos chaussettes...



*: Une Short sale, c'est une maison qui est en gros est vendue en-dessous de sa valeur. Une des raisons les plus courantes qui pousse a un proprio a vendre sa maison comme ca, c'est qu'il peut plus payer les mensualites.
C'est pour ca que souvent, la maison est aussi "bank owned": les proprio ont arrete de la payer, la banque les a vire et essaie maintenant de se débarrasser de la maison de la facon la plus sure possible.
Ce qui ne veut pas forcement dire au meilleur prix! Ce qu'ils cherchent en general c'est une vente assurée. Par exemple, quelqu'un qui va acheter la maison AS-IS, c'est-a-dire "dans l'etat", et sans possibilité de recours (le fameux "appraisal contingency").
Autant vous dire que ca signifie aussi que cet acheteur va payer une bonne partie cash (quelle banque financerait entierement une maison qui a pas ete inspectée?) pour limiter le risque de la banque fournira le pret...

2 commentaires:

L'Affreuse a dit…

Mais donc, quand on achète une maison aux US, il y a une mise à prix de base, et ensuite, ça se passe comme une vente aux enchères? A celui qui fera la proposition la plus haute?
Quelle horreur.
C'est toujours comme ça?

Le Piou a dit…

Oui, je crois que c'est comme ca tout le temps. C'est la seule façon qu'on a connue en tout cas.
C'est pire que tout.
D'autant que tout se fait a l'aveugle: tu ne peux pas savoir combien les autres mettent et il n'y a pas de second tour.
Tout est fait en fait pour que le vendeur touche le plus possible.
Et l'agent aussi bien sur puisqu'il est paye a la commission.
Pareil pour la banque.
Pareil pour la ville, le comte et l'état qui prennent une partie de gateau avec les taxes.

Le système dans son ensemble vit la dessus...