vendredi 11 mars 2011

P'tain d'merde, la vache...

Je sais pas si vous avez vu les images, mais ca fait froid dans le dos... Et meme si ca sent plus le devoir d’entraînement que pour des raisons averees de securite (l avacgue ne fera pas plus d'un metre, ici), les autorites sont clairement en alerte...

Et nous, Bay Areans, on se sent tous un peu merdeux aujourd'hui... Et comme tout le monde, ce soir apres le boulot on reverifiera que nos stocks de flotte et notre gros paquet de billets de $1 est toujours bien la...
Et moi, comme d'hab, je vais a nouveau me reposer mon eternelle question...

8 commentaires:

Tom a dit…

Quand j'ai lu ca hier je me suis dit que j'etais pas prepare si la meme chose arrivait ici aujourd'hui. Du coup je vais y penser serieusement.

Arnaud H a dit…

Si tu ne veux toujours pas opter pour l'arme de poing (en passant, faut qu'on aille faire pan-pan ensemble à Bullseye un de ces soirs), tu peux toujours te payer un fusil à pompe. Pas cher et efficace. Rien que le bruit du chargement est dissuasif.

mamypiou a dit…

C'est terrible en effet, et chacun pense dans son coin: qu'est-ce qui faudrait faire si ça arrivait !
Bon, ça va aller pour cette fois en Californie, mais QUELLE VIOLENCE la-bas en face ...

Missguyguy a dit…

Depuis 18 mois ici (et quelque uns de plus à suivre les aventures du piou dans l'ombre) et toujours pas le matos conseillé en cas de ...
Pas le budget ... On se rassure en se disant que de toute façon si c'est le big one y'a sacrément forte probabilité qu'on y passe. C'est pas quelques boites de thon et des bonbonnes d'eau qui changeront la donne. Chez soi passe encore quoique dans ces vieilles baraques en bois ? Mais si jamais on est sur un pont ou autre infrastructure non entretenue depuis plusieurs années par les autorités (crise ou pas)là,c 'est clair c'est plouf et byebye. Par contre la parano d'aujourd'hui, ici, me semble totalement déplacée et indécente. Bon sang, mais on joue à se faire peur ou quoi ? Réfléchissons un brin, c'est pas cette fois que San Francisco sera submergée par tsunami. Indécent de tourner autour de son nombril alors qu'au Japon c'est LE drame. J'étais curieuse de voir ce qu'allait en dire le Piou et je ne suis pas déçue. Merci pour ce billet court qui résume bien les inévitables questions mis ne tombe pas dans la parano.

Le Piou a dit…

Tom: en solitaire, c'est pa strop dur de ce preparer, du te demmerderas, au pire (je pense), nous c'est plus pour les oisillons que j'ai des trucs. Perso pour moi ca sera plus l'occasion de perdre tout ces kilos de trop!

Arnaud: ouais c'est clair. Je potasse le bouquin et vas tirer quelques cartouches la semaine prochaine!

Moman: ouais c'est clair, ca calme.

Miss: Merci. ;-) Ceci dit si tu regardes un peu les chiffres, leur 8.9 il a fait "que" qq centaines de morts...
C'est clair que si t'es au mauvais endroit, c'est pas tes sardines a l'huile qui se sauveront la mise... Mais bon. Au cas ou tu passe au travers, ca me ferait chier de crever du cholera "apres" que du poutre prise en travers de la colonne vertébrale au moment du Big one...

Kty a dit…

Pareil que Tom, 4 kits a preparer... au cas ou...

claude a dit…

Si en 7 ans, tu n'as pas encore compris qu'il y avait des choses simples à préparer pour être au moins autosuffisant en cas de séisme, ne serait-ce qu'à partir des pages jaunes de l'annuaire, de la page web du consulat, des consignes données aux parents dans les lycées français etc... pourquoi s'y mettre maintenant? Tu es incurable, c'est comme les tremblements de terre, il faut faire avec!

La Frenchie du Minnesota a dit…

Si y'a un truc que j'ai retenu de ce tremblement de terre au Japon, c'est le calme et la grande classe des japonais. Pas de panique, pas de scènes de pillages...Pendant les coupures de courant, les clients des magasins ne pouvant donc plus passer à la caisse, allaient reposer leurs marchandises sur les étagères. Ça change des images des pillards que l'on a vu à NOLA.

Mais bon la Californie (et ailleurs) c'est loin d'être la mentalité japonaise. Hélàs.