mercredi 9 juin 2010

Sizzan.

C'est pas tout ca mais y'a 6 ans, MmePiou devenait Maman, et moi, Papa.
Le grand saut dans l'inconnu.
Maintenant avec le recul, franchement, si j'avais su, j'en aurais eu plus tot.

Je dis juste ca pour ceux qui se disent que c'est pas le bon moment, que c'est trop tot, qu'ils feront ca quand ils auront un job fixe, etc.
- Primo, c'est jamais le bon moment. Y'a pas de bon moment en fait. Pass'qu'on finit toujours pas se demerder.
- Il est jamais trop tot*, il est par contre souvent trop tard quand on le realise.
- je disais que y'a pas de bon moment, y'a pas non plus de mauvais: j'ai eu mon premier zozio en etant Post-Doc. Aux US. Dans la Bay Area. Alors oui j'avais un salaire avec plein de zeros, mais qui finalement dans le coin ne valaient pas grand chose... J'ai d'ailleurs aucune honte a avoir bouffe une partie de mes economies et pris des credits pour passer le cap. Le boulot etait plutot relax** mais niveau securite, c'etait pas ca. On a eu le bol d'avoir la green card, c'est vrai. Mais je suis certain qu'on s'en serait sorti autrement si y'avait eu besoin. Et quand on avait "commande" le second, je savais meme pas si/quand/comment j'allais retrouver du boulot. Alors bon... Et tout ca, a l'etranger. Quand on y pense faire un gosse dans un pays autre que le tien, loin des tiens, faut etre fada. En meme temps ca a rendu la chose tellement plus... "speciale"***.

Et n'empeche, meme si des fois je rale, en disant qu'ils nous pompent notre temps, qu'est ce que je ferais sans eux.

Pioupiou, toi et ton frere vous etes ma plus grande fierte****. Et tu meritais largement la grosse fiesta donnee en ton honneur, avec tout le toutim:

Joyeux anniversaire, mon grand bonhomme.

*: bon, ok sauf avant 24 ans*****, quand meme!
**: question de personnalite. Moi je suis desole, les mecs qui bossent regulierement le week-end pendant le postdoc, c'est qu'ils le veulent bien. RIEN ne t'empeche d'aller ailleurs. Question de priorite.
***: Ouais, comme si y'avait besoin que ca soit encore plus special...
****: Ouais, votre caractere pourri-raleur. Ca fait de vous des vrais Pious. Je suis rassure de savoir que vous vous laisserez pas emmerder.
*****:juste histoire de pouvoir profiter -pleinement- des grasses matinees du dimanche matin pour recuperer des beuveries du samedi soir...

7 commentaires:

La Bordelaise a dit…

Bon anniversaire à Piou-Piou number one !
J'adhère complètement à ce que tu dis, sauf qu'avant mes 30 ans je ne regrette pas mes années sans enfant ! Trop égoïste sans doute...! Et là, à 36 ans, faudrait qu'on se lance pour le deuxième !
Bonne journée.

Dolce a dit…

Bon anniversaire a Piou Piou :)

Nicolas a dit…

Joyeux anniversaire Piou-piou et profite avant qu'on te saoule avec l'age de raison!!!

Sinon, le Piou, attendre le post-doc c'est faible... On a eu la premiere pendant que je redigeais ma thèse, et on est parti 4 mois après en post-doc à NY. Et le second arrive pour septembre, histoire que ca soit "so special", comme tu le dis! Je souscrit totalement au fait qu'il y a pas de bons moments, il n'y a que des excuses pour repousser le moment. Ca ne veut pas dire que c'est mal, les excuses, mais ce ne sont que des pretextes...

L'Affreuse a dit…

J'peux pas croire que Pioupiou a déjà 6 ans!!! c'est juste pas possible!
Joyeux anniversaire, bonhomme.

Delfe a dit…

Salut,
C'est surement un de tes plus beaux posts! et tellement vrai. J'ai l'impression de lire mon pere:"avance, construis, y'a toujours une solution".
Bon votre retour approche, je serai contente de vous voir a Paris si vous avez un moment de libre.
Delphine

Estelle a dit…

Joyeux anniversaire, petit oiseau !

Méla a dit…

C'est tellement vrai tout ce que tu dis! Moi aussi j'aurai du le faire avant... quand je pense aux pauv' arguments de la these, le postdoc, profiter, voyager, les sous... du temps de perdu par rapport au bonheur (et aux soucis!) que ca te donne, la vraie vie quoi :)
bon anniversaire a ton grand bonhomme!