lundi 4 octobre 2010

la mauvaise herbe.

La derniere fois que j'ai tire sur un joint, c'etait y'a 2 ou 3 ans a une soiree, avec des djeuns (bande de p'tits cons!).
Rien de bien sensas, soyons honnetes... c'etait pas bien terrible, surtout en comparaison de mes souvenirs de jeunesse a moi...
Je me souviens de l'epoque ou, avec l'aide de MemePiou, j'avais ma propre petit production "bio", au fond du jardin... C'etait bien sympa, pas cher et plutot bon.

J'ai arrete en meme temps que la clope, quand le cancer de PapyPiou avait ete rediagnostique (y'a 8-9 ans...).
Puis apres je sais pas, j'avais laisse tomber... Sans regrets, meme.

Mais le week-end dernier chez des copains, il se trouve que j'ai eu l'occasion de gouter a de la locale. Legale, meme.
Vendue en clinique.
Sur ordonnance.
Un truc de ouf.
J'ai pas bien compris les details vu que j'etais deja un peu parti, mais en gros* en Californie, la Marie-Jeanne therapeutique c'est quasiment en vente libre: Il suffit de se presenter dans une de ces cliniques, dire que t'es stresse par le taf ou fatigue par tes gosses mais que tu refuses de prendre des medicaments pour te retrouver avec un sac de Beuh comme prescription (tiens j'ai pas pense a demander si c'est couvert par les assurances...)
En tout cas, c'etait tres agreable. Du velour.

Et en Novembre, la conso et la vente pourrait passer sous controle de l'etat si la proposition 19 passe.
Tout le monde est d'accord pour dire que c'est une source de pognon non-negligeable pour l'etat au meme titre que l'alcool ou le tabac.
Et pour une fois que Democrates et Republicains sont d'accord, on voit pas trop comment ca pourrait pas passer...
D'ailleurs, la semaine derniere, deja, Schwarzy a decide de decriminaliser la possession de Beuh, histoire de liberer les tribunaux de toute cette paperasse inutile et encombrante. C'est dire si les legislateurs ont deja tourne la page et que la fumette est deja passee dans les moeurs.
Il suffit de voir pour s'en convaincre la serie  a succes Weeds (meme si la derniere saison est completement partie en vrille...)

Et franchement un p'tit oinj' de temps en temps... Bin ca fait du bien...


*: super en gros, hein... Que ceux qui savent vraiment comment ca marche, se genent pas pour nous raconter...

15 commentaires:

CarnetsSeattle a dit…

Les mentalités n'évoluent pas à la même vitesse partout... Moi il y a un mois j'ai du pisser dans un bocal, drug test suite au merger de mon entreprise.

Ca fait bizarre.

Ya pas mal de militantisme pro canna a Seattle (pareil, les gens comencent à se dire que la thune pourrait servir à quelque chose), voir mon post sur Hempfest de l'année dernière, mais ce n'est pas encore gagné.

insideamerica a dit…

Une "recommendation" d'un médecin et un permis de conduire californien (inutile de venir exprès de New York ou de France, mieux vaut aller à Vancouver ou Amsterdam!) suffisent en effet pour obtenir du canabis thérapeutique en Californie. Il est intéressant de noter que le formulaire de recommendation médicale n'est pas une prescription au titre de la loi : elle n'engage pas la responsabilité du médecin (à condition qu'il ne soit pas lui-même vendeur ou impliqué dans la vente de canabis) ce qui la rend assez facile à obtenir, d'autant que, comme l'explique le Piou, les conditions "acceptables" d'un traitement incluent des symptômes plutôt bénins comme les migraines, les sinusites et les rhumatismes.
Certaines études du California NORLM relèvent également que le canabis se substituerait avantageusement à des médicaments chimiques plus dangereux comme les anti-dépresseurs, tranquillisants et somnifères (dont les français sont les premiers consommateurs au monde d'ailleurs).
Une bonne plante médicinale en somme !

Arnaud H a dit…

Comme tu le notes, la possession de cannabis jusqu'à une once (28 grammes) vient donc d'être décriminalisée. Ce n'est donc plus un délit, juste une infraction. Cela dit, rares étaient les cas où ce genre de délit était poursuivi. La plupart du temps, les flics utilisaient ça comme excuse pour arrêter quelqu'un, faire remorquer et fouiller leur bagnole, etc., mais ça n'allait pas plus loin sauf s'ils trouvaient autre chose.
C'est clair que ça va libérer de la place dans les prisons de comtés.

Et en effet, obtenir une carte n'est pas difficile. Elle permet même de cultiver soi-même la marie-jeanne. Mais attention : aux yeux du gouvernement fédéral, c'est toujours 100% illégal.

Dr. CaSo a dit…

Pfff... c'est pas en Alberta, province ultra conservative, que ce genre de loi pourrait passer. Dommage... (en attendant, je fume l'herbe à chat ;))

La Frenchie du Minnesota a dit…

Ça me fait penser à l'épisode de South Park où on pouvait se procurer du shit légalement à South Park. Un épisode culte.
Pour la Californie, il faut quand même avoir une ordonnance du médecin.
Enfin, pour dire, mon beau frère fume ça comme un pompier et franchement, il devient une vraie loque. On peut plus rien en tirer. A consommer avec modération donc.

Catherine a dit…

n'oublions pas que c'est toujours une drogue..
et parfois le début d'une longue descente aux enfers... déjà vu!
pardon d'être rabat joie
catherine

Anonyme a dit…

Bonjour,
En france, dans les collèges, des medecins spécialistes des drogues préviennent les jeunes des dangers du H, et expliquent que cela peut déclencher une schizophrénie, dépression, crises angoisse et dépendance.
Pour ma part, je détesterai que ma fille soit libre de gouter à cela avec toutes les conséquences que cela peut avoir sur son avenir
C'est une hérésie de dépénaliser le H, les premières victimes seront les adolescents, il faut les protéger contre cela.
Bonne route pour votre blog, il est sympa;
Bye bye de marseille
cécile

Jim a dit…

Pour compléter un peu les réponses, c'est vrai qu'il suffit de dire à son médecin qu'on dort mal ou qu'on a mal au ventre pour avoir la fameuse carte qui permet non seulement de se fournir dans tous les smoke shops, mais aussi d'assurer sa propre production à la maison. Le plus marrant dans tout ça, c'est que la beuh que tu cultives chez toi, tu as le droit de la vendre (aux détenteurs de la fameuse carte of course) et d'en conserver le bénéfice. Quand on sait que dans certains contés, le nombre de plants destinés à la consommation personnelle du "patient" n'est pas limité, ça laisse songeur.
Moi ce qui me fait quand même le plus marrer, c'est de voir que les gens qui ont la carte magique peuvent fumer un joint partout où on peux fumer une cigarette...

Le Piou a dit…

Cecile (et Catherine): je vais te repondre en tant que Papa, et en tant que ex-ado fumeur de H.
la depenalisation du H ne concernera (comme l'alcool et la tabac) que les adultes.
Au sens Americain du terme meme: "over 21".
Meme pas 18 ans.
Deja.
Ca c'est pour le cote papa qui est content que les lois protegent ses enfants.
Maintenant l'ex-ado qui sommeille (toujours!) en moi ne peut que ce marrer face a Ce genre de remarque.
Les stats sont indiscutables, ta fille, a 16, ans a/aura certainement deja eu sa premiere cuite.
Elle est/sera probablement deja une fumeuse reguliere de tabac.
Et elle a/aura probablement deja fumer son premier joint.
Pourtant, a 16 ans, elle est supposee etre mineure donc protegee.
Or dans les faits, on sait tous ce qui se passe.
Maintenant quand aux consequences sur son avenir: on fumait des joints quasiment tous dans ma classe au bahut (desole de balancer les potos...).
Moi, j'ai foire medecine certes, mais j'ai fini chercheur dans une biotech Americaine. Y'a pire comme fin tragique. Et grace a FaceBook j'ai pu constater que la plupart de mes potes ont tous plutot bien fini egalement. Pas plus ou pas mieux que les non-fumeurs, en tout cas... Et contrairement on se qu'on pourrait penser, y'avait plus de fumer de shit en TC qu'en Terminale G.
Donc, perso, je pense que j'appliquerai la meme regle que celle -tacite- qu'on m'a applique: "fais pas de conneries, te fais pas gauler, ramene des bonnes notes, et ca ira".
De toute facon quoiqu'on prone en tant que parents, on est pas au bout de la chaine de decision.

(et sur un plan purement physiologique maintenant, je pense apres etude compartive que vaut mieux fumer de la bonne beuh traditionnelle que de Super-King-Skeunk frelatee...)

Anonyme a dit…

C'est déjà mieux si la dépénalisation du H ne concerne que les adultes.
Effectivement, ceux qui vont bien n'iront probablement pas plus mal avec le H, le problème ne concernera que ceux qui sont fragiles, et il y en a ...
C'est ceux la qu'il faut encadrer, et c'est vrai que l'alcool en vente libre pose de gros problèmes.
Aux US, vouss semblez parfois plus permissifs, mais en fait vous laissez les gens se debrouiller seuls, en France, l'etat est plus protecteur et cela se voit sur tout (chomage, secu, retraite), on est habitué a etre davantage cadré.
Pour les forts, cela peut paraitre embetant et inutile, pour les faibles, c'est bien.
Tout le monde n'est pas costaud, et la roue peut tourner, un fort peut devenir fragile au cours de sa vie.
Tout n'est pas noir ou blanc, les nuances, ça existe.
Je comprend le sous titre de ton blog : j'ai toujours raison.
Je te souhaite que tes mini piou sont aussi costauds que leurs parents, ce n'est pas forcément une question d'éducation...
Bon week end
cécile

Le Piou a dit…

Cecile: je fais le malin, la, mais je comprends bien ton point de vue...

D'ailleurs tu noteras que pour une fois justement, y'a pas de "j'ai toujours raison" sous ce post.
Pass'qu'en la matiere, mes oisillions m'ont deja prouve que, au bout du compte, y'a decision qu'ils prennent deja tous seuls... Et ca, y'a pas grand-chose que je puisse y faire...

Anonyme a dit…

D'après ce que me raconte mes correspondants californiens, c'est l'incapacité des politiciens californiens à se mettre d'accord sur une augmentation des impôts, qui fait que la Californie en est réduite à utiliser des expédients comme légaliser (j'ai rien contre) l'herbe, histoire de faire rentrer des sous dans la caisse.

Jacques

Catherine a dit…

je parlais des "gamins" qui voulent aller plus loin dans le délire et qui finissent par se piquer..
je suis d'accord qu'un joint ne mène pas nécessairement à la déchéance ( comme toi j'ai plein d'exemples d'anciens fumeurs qui réussissent bien dans leur vie privée et professionnelle :-) )
je te donne RDV quand tes mômes seront ados!!

Arnaud H a dit…

En passant, en Californie, le H n'est pas aussi courant qu'en Europe. Pas besoin de résine quand il est si simple de se procurer la plante directement. Mais on en trouve de plus en plus simplement parce que le H est facile à produire à partir des bouts de plante de qualité moindre que certains producteurs éliminent. D'ailleurs la pratique a été illustrée récemment dans la saison actuelle de Weeds.

Franchement, si vous venez en Californie, consommer du H, c'est un peu comme boire du Coca-Cola pendant une visite en Bourgogne.

Le Piou a dit…

Arnaud: t'es quand meme un sacre poete. J'espere que tu le sais.