mercredi 30 avril 2014

Tinder

Moi, le contact facile, ca me scie.
Et apparemment, ca marche pour tout, y compris les plans culs.

N'empeche que moi ca me saoule, ces inconnus qui veulent te parler, qui en 5 minutes te racontent leur vie et te posent des questions sur la tienne.
Ca doit être mon cote Parisien*.
Ca doit etre aussi pour ca que j'adore New York.
J'aime pas parler au gens.
Ca me saoule.
J'ai pas le temps.
Et si j'avais le temps, je ferai autre chose avec.
Mais je dois tourner con avec l'age, pass'que maintenant, juste en être témoin me saoule.

Ce matin encore dans les vestiaires, je me suis tape 5 bonnes minutes de "bruit sans raison".
A ma gauche le grand chevelu tout sec qui demande a au mec a ma droite comment il va.
Bon.
Le mec a droite répond qu'il va bien.
Politesse Californienne oblige, il lui demande a son tour comment il va.
Donc bien sur, il répond qui lui ca va aussi...
Et la, la discussion surréaliste commence...
Non seulement il va bien, mais il va hyper bien bien pass'que'il revient de vacances avec ses enfants.
Pass'que figurez-vous que le mec est divorce.
Le mec de gauche lui répond "good for you, I'm glad you had fun with your kids". Donc je me dis: "Ok, il est comme moi, il cherche a abrèger".
Mais non. Au contraire, il enchaine: lui aussi est divorce et donc il demande comment ca se passe entre ses enfants et sa copine...
Pass'que lui, il galere.
Pourtant sa copine, elle est mortelle.
Entre autre, elle est aussi a fond dans le sport.
ce qui tombe bien, pass'que bon lui aussi il est chiant avec son regime de relou.
Il bouffe toute les 3h, par petite portion.
Et faut bien qu'il prenne ses protéines avant d'aller au lit et que pourtant, elle dit rien.
Truc de ouf.
J'ai cru a une camera cachee.
Et je vous passe les details**, mais sérieux, j'ai appris des tas de trucs inutiles sur ces 2 la, juste en lassant mes chaussures...

Mais juste... Qu'on m'explique!
Moi, je comprends pas.



*: OK, banlieusard... soit, mais je t'emmerde, moi, je viens de Bondoufle!
**: non mais c'est que les grandes lignes, les gars, ca!

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Bah moi Je comprends, les conversatiions "inutiles" peuvent toujours evoluer en qqch de plus interessant et c'est ce genre de discussions qui font le charme de la vie quotidienne.

L'Affreuse a dit…

Pour une raison que j'ignore, des inconnus engagent souvent ce genre de conversations inutiles avec moi.
Ca m'a longtemps agacée.
Et puis, finalement, maintenant, j'aime bien. Ca ne coute rien, ça n'engage à rien, souvent, c'est vrai ça n'apporte rien non plus... mais parfois, ça fait passer un moment agréable, ça te permet de ne pas mourir d'ennui au parc, d'attendre le bus autrement qu'en réfléchissant à ta journée de boulot...
C'est bien aussi d'être ouvert aux autres et de ne pas être centré que sur soi. Et parfois, ça peut même être un petit rayon de soleil dans une journée!

L'Affreuse a dit…

Et j'oubliais de dire que ça peut être un petit rayon de soleil dans la journée de l'autre aussi... c'est pas rien non plus.

mamypiou a dit…

J'aime bien ta façon de voir et d'entendre, mais il faut savoir que des gens ont besoin de communication juste pour exister ... dès le matin !
Pour philosopher,il y a des moments pour ça ... donc un p'tit 'bonjour, ça va' le matin ça montre que t'as vu l'autre et que l'autre t'a vu (comme sur un champ de tir), bref le reste sur la vie privée, c'est toujours chiant quand on entend sans être directement concerné...
Je t'aime, mon fils, bonne journée !

Le Piou a dit…

Mouais...

Ch'suis pas convaincu...

Ufany NY a dit…

Salut Le Piou! Très sympa à lire le récit de ta vie à SF.. Merci! Et surtout continue please. Là pour le coup c'est du California limite cliché :)

(et merci pour le lien).